Actualités d'emploi

Il existe des entreprises françaises qui comptent recruter en 2014, 1 à 15 alternants. Le point commun entre elles c’est qu’elles sont considérées comme  grandes

alt

entreprises par le fait qu’elles comptent plus de 5000 salariés. L’alternance semble un des meilleurs moyens d’insertion dans la vie professionnelle. En effet le fait de proposer ce système aux étudiants est  efficace pour former des futurs salariés à leurs méthodes de travail et à leurs valeurs et de plus les entreprise pourront pré-recruter de futurs collaborateurs de manière sure.

Ils sont nombreux, sans compter le président du Medef, Pierre Gataz à être favorable à l’instauration d’un salaire transitoire temporaire inférieur au Smic, en d’autres termes une sorte de remise à plat du salaire minimum en France

Pourquoi baisser le Smic

Il vaut mieux travailler même si c’est de façon temporaire et transitoire, et être payé sur la base d’un salaire inférieur au Smic que de rester au chômage. C’est ce que déclare Pierre Gattaz le président du Medef qui subit illico la réaction des politiciens et des syndicats. En tous les cas le problème n’est pas l’invention de l’année et le débat autour du fameux smic et sa tendance à la baisse existe depuis bien longtemps.

Le Smic favorise le chômage

L’intérim spécialisé en hausse

alt

 

 

Selon une étude sur l’emploi en intérim, il s’avère que l’avantage est non seulement pour les entreprises qui trouvent moyen de répondre à une demande de main d’œuvre ponctuelle mais aussi pour les candidats qui le considèrent comme un tremplin pour l’accès à un CDI

Difficultés du recrutement dans les PME

alt

 

Les PME, selon une enquête ont vraiment besoin de personnel mais arrivent difficilement à recruter et pire encore, le tiers d’entre elles abandonnent leurs projets d’embauche.

L’emploi des séniors en France

alt

Le taux d’emploi des séniors en France est largement inférieur à la moyenne internationale et notamment européenne. Chiffres à l’appui, le taux d’emploi des séniors est de l’ordre de 44% en France en 2012 contre 48% pour la moyenne en union Européenne et 54% au sein de l’OCDE. Si l’embauche des séniors est nettement favorisée c’est pour leur permettre d’accéder à la retraite à un taux plein.

L’accord des contreparties  du travail dominical

 

alt

 

Les syndicats CFDT et CFCT signent un accord validant le travail dominical des employés du secteur du bricolage sous certaines conditions, en d’autres termes en exigeant des contreparties. L’accord est d’une extrême importance et sa signature engage deux syndicats représentant pas moins de 49% des voix dans le secteur en question.

Le travail des jeunes diplômés

alt

Il ne va pas sans dire que les diplômés du supérieur sont mal ou difficilement insérés dans le monde du travail vu la crise qui sévit dont ils doivent assumer les conséquences

Les nouvelles lois sur la formation professionnelle

alt

Des changements dans la législation concernant la formation professionnelle vont voir le jour en 2014. Les travailleurs deviendront acteurs de leur propre formation et les chômeurs bénéficieront de meilleures opportunités à ce niveau. Au niveau des financements, de nouveaux dispositifs seront là pour aider les concernés. Le projet semble certes ambitieux au point de  se demander s’il verra le jour, l’année en cours.

Législation du travail à temps partiel

alt

 

La durée du travail hebdomadaire se doit d’être supérieure ou égale à 24 heures pour les nouveaux contrats. La disposition en question signée il y a une année et applicable à partir du 1er janvier 2014 va servir à lutter contre le travail à temps partiel subi.

 

 

Négociations sur la réforme de la formation professionnelle

alt

 

Il est important de constater que les négociations sur la réforme de la formation professionnelle n’ont pas encore abouties et elles ont été prolongées faute de financement. Or les salariés estiment qu’il est urgent de répondre à leurs attentes dans le but d’améliorer leur employabilité.

Le but de la formation professionnelle